Azzura

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Hartnil Flössom - Pirate

avatar
◈ Missives : 73

◈ Âge du Personnage : 32 ans
◈ Alignement : Neutre Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Vreën
◈ Origine : Seregon, Algar
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage :

Héros
Hartnil Flössom

◈ Sam 27 Déc 2014 - 0:33

◈ Prénom : Hartnil
◈ Nom : Flössom
◈ Sexe : Homme.
◈ Âge : 32 ans.
◈ Date de naissance : Sheal, 7ème jour de Siralon de l'année 58 de l'ère des Rois.
◈ Race : Valduris.
◈ Ethnie : Vreën.
◈ Origine : Seregon, Algar.
◈ Alignement : Neutre, à penchant vers le bon.
◈ Métier : Pirate à temps plein, squatteur de taverne occasionnel et coureur de jupon attitré – Ayant une grande préférence pour les Sharda sudiste, cela dit – et, pour finir, chasseur de trésor.


Magie


Aucun.


Compétences, forces & faiblesses


◘ ARTS DES NAVIGATEURS ◘

• Maîtrise des cordes ♠ Niveau expert
• Natation ♠ Niveau maître
• Navigation ♠ Niveau expert
• Orientation ♠ Niveau maître

◘ ARTS DES COMBATTANTS ◘

• Combat à mains nues ♠ Niveau maître (Maîtrise partielle d'un art martial Inoë.)
• Combat au sabre ♠ Niveau expert
• Combat à l’arbalète ♠ Niveau intermédiaire
• Combat au couteau classique ♠ Niveau expert
• Combat au couteau de lancé ♠ Niveau intermédiaire
• Stratégie de combat ♠ Niveau expert (Uniquement en combat naval.)
• Stratégie de guerre ♠ Niveau novice

◘ ARTS DES VOLEURS ◘

• Agilité ♠ Niveau expert
• Adresse ♠ Niveau intermédiaire
• Contrefaçon ♠ Niveau intermédiaire
• Crochetage ♠ Niveau expert
• Déplacement silencieux ♠ Niveau novice

◘ CONNAISSANCES ◘

• Folklore local ♠ Niveau expert
• Géographie ♠ Niveau expert (Principalement concernant les océans.)
• Mystère ♠ Niveau intermédiaire
• Flore ♠ Niveau intermédiaire
• Faune ♠ Niveau novice

◘ LANGUES PARLÉES ◘

Maîtrise de l'Algaréen et du Kaerd. Hartnil, à force de voyage et péripéties, dispose aussi de notions en Demeri, en Eressåe et en Saa. À un niveau allant d'intermédiaire à novice, il connaît aussi des bases en anciennes langues de son île à savoir ; l'Yseï, le Shaë, l'Elirois et le Rhaedar.


◘ FORCES ◘

• Sa témérité. Hartnil est la représentation même du pirate casse-cou ne se souciant guère du paramètre portant le nom de "Danger", c'est pour cela qu'il est une personne des plus téméraires. Cela frôle parfois l'inconscience mais rassurez-vous, face à un risque bien trop important, il ne foncera pas tête baissée. Toutefois, faites-lui miroiter un trésor et vous verrez que son degré de témérité augmentera subitement …

• Son charisme. En effet, ce pirate est plus ou moins connu dans le milieu pour être une personne atypique et étrange. Portant presque tout le temps un sourire se voulant charmeur, il en paraît pourtant des plus stupide. Et c'est là où réside son charisme ; c'est un crétin et il ne s'en rend même pas compte. Dans le fond, c'est une personne très attachante auquel on finit par faire confiance, tant qu'on ne se limite pas aux à priori sur les pirates.

• Son expérience. Hartnil est pirate de longue date, même s'il n'était qu'un simple bouffon de bas-étage à ses débuts. De ce fait, il a vogué en mer suffisamment longtemps pour se cultiver, pour apprendre, pour se construire en quelques sortes. En d'autres termes, c'est un type qui a beaucoup voyagé et a appris des choses en tout genre, et nul doute qu'il pourrait, malgré les apparences, vous apprendre des choses.

◘ FAIBLESSES ◘

• L'alcool (En particulier le rhum). Comme tout bon pirate classique, l'alcool représente le plus fidèle des compagnons pour Hartnil. Pour lui, toutes les occasions sont bonnes pour boire. Et s'il n'a pas d'occasion, que cela ne tienne, il en créera une … En d'autres termes, il adore se saouler, qu'importe l'heure et la date. C'est un accro à la boisson, au rhum en particulier.

• Les femmes. Tout a été dit avec le précédent mot … Hartnil ne sait tout simplement pas se retenir devant une belle femme. Ce n'est pas un prédateur pour autant, mais disons qu'il ne dit jamais non à n'importe quelle occasion se présentant à lui. Il suffit qu'une gente dame le charme un peu, quelques minutes donc, pour qu'elle le voit faire tout ce qu'elle souhaite, pourvu qu'il ai ses faveurs après. Bien sûr tout ceci est agrémenté par son coté charmeur et bon vivant.

• La magie. Un point crucial dans le sens où, même s'il est très téméraire, il refoule en lui cette peur de la magie. À l'origine elle s'est développée par le fait qu'il n'a reçu aucun pouvoir à l'instar de la majorité du monde. Il fait partie de ceux qui ont été défavorisés, et depuis lors, inconsciemment, il développa une peur de ce phénomène, puisqu'il n'a jamais pu le comprendre concrètement. Outre une peur, c'est aussi une faiblesse dans le sens où il est plutôt démuni de ce coté-là face aux autres.


Physique


"Que tu as une grande moustache ! ; C'est pour mieux garder un souvenir de toi, ma belle …"
- Hartnil discutant avec sa bouteille de rhum.

Grand, musclé, robuste, agile, ce sont des attributs qui collent à merveille à notre pirate. Il n'a pourtant jamais été connu pour sa quelconque beauté, car en fin de compte, il paraît plutôt banal aux yeux de tous. Il n'en est pas moche pour autant, disons simplement qu'il a un visage passant partout. De manière globale, la première chose que vous retiendrez est sans doute sa moustache. Ses longs cheveux brun, son regard félin, ses cicatrices, son sourire charmeur et sa grande carrure ne viendront sans doute qu'après le premier coup d’œil. C'est un homme qui porte un certain soin à son apparence, sans pour autant en faire une obsession. C'est pour le travail, dit-il. Avouez qu'un pirate propre et beau gosse - selon son ego surdimensionné – ça donne plus confiance qu'un vieux ruffian aux dents pourries. Et c'est une arme redoutable, car il peut ainsi se fondre dans la masse sans qu'on le soupçonne de quoique ce soit. Outre tout ceci, le reste de son corps est plutôt bien bâti. Musclé, grand de taille, bien proportionné, il a été plutôt chanceux sur ce coté. Mais tout ceci n'est qu'un bref résumé, bien sûr.

Si l'on veut entrer plus dans le détail, on peut s'attarder sans aucun problème sur son visage. Hartnil arbore, comme dit, une longue chevelure châtain. Il les attache presque tout le temps, mais il arrive quelques fois qu'il les laisse ainsi. Cette crinière chapeaute un front plutôt large, lui-même recouvrant une paire d’yeux de couleur noisette. Même s'il est pirate, son regard n'est pas agressif comme la plupart de ses congénères. Voire bien au contraire, il reflète sa vraie personnalité, à savoir quelqu'un de bien, au fond … Mais juste au fond, cela dit. Toutefois, du fait que son regard est plissé celui-ci lui donne une certaine dureté, un sérieux qui saura s'imposer en temps et en heure voulue. En descendant plus bas, on constate que Hartnil possède un nez droit, ni trop grand, ni trop petit. Ce dernier surplombe une bouche fine et régulière, agrémentée d'une moustache. D'ailleurs, cette dernière représente quelque chose de très cher à ses yeux. Il l'entretient avec rigueur et précision, c'est un peu ce détail qui lui donne son style. Pour finir, il s'est laissé pousser un bouc qu'il entretient tout autant, laissant alors paraître sa nature soignée et méticuleuse avec son apparence.

Concernant le reste de son corps, Hartnil a, au bout de longues années de piraterie et péripéties dangereuses à n'en plus finir, réussi à se sculpter un corps. Déjà, le bonhomme mesure dans les eaux de cinq pieds et dix pouces (1m78), pour un poids avoisinant les quarante deux livres (quatre-vingt-cinq kilos). Bien sûr, ce dernier est tout en muscle, ce qui est logique quand on passe sa vie en mer, qu'on aborde des bateaux et qu'on se bat. En somme, Hartnil est un grand gaillard qui n'a pas peur de se mesurer aux autres, et d'intimider ses adversaires.


Caractère


"Et c'est alors à ce moment que je lui ai dit ; "Compte là-dessus et bois de l'eau fraîche !", juste avant de le pousser par-dessus le bord …"
- Hartnil contant ses exploits à une jeune et jolie courtisane pour l’épater.

Qu'on se le dise tout de suite, Hartnil peut être un pirate à l'extérieur, mais à l'intérieur, il ne l'est pas tant que ça. Certes on peut lui reprocher son amour pour l'or, les femmes, l'alcool, la piraterie, mais au fond il est un homme bon, sans doute. Du moins ce n'est pas le type de personne à être belliqueux ou désagréable, même avec des captifs. C'est un bon-vivant, profitant de chaque instant de sa vie. Grâce à son charisme et à son caractère excentrique, il a su attirer à la fois le respect et l'admiration de son équipage. À vrai dire, ce sont tous des "attardés amoureux de la mer", qui sont pirates plus par goût de l'aventure et de l'interdit que par réelle envie de faire le mal. C'est aussi le cas pour Hartnil. Téméraire, rêveur, dragueur, c'est un homme qui n'aime pas se complexifier la vie. Pour autant, il peut se montrer quand la situation l'exige sérieux et intransigeant. Il reste un capitaine et malgré tout, il sait se montrer très autoritaire et ferme, voire tyrannique quand le besoin se fait ressentir.

Plus précisément, ce pirate est en quelque sorte une caricature de ses congénères, en moins agressif. Un homme intéressé par le gain, qui mettrait sa vie en danger pour trouver un trésor ou autre chose de ce genre. Il possède une âme d'aventurier avant tout et, propulsé par sa témérité légendaire, il ne recule en général devant rien quand il a un but. Mais, tout a ses limites. Face à un danger bien trop grand et évident, n'espérez pas qu'il aille foncer quand même. Là, il prendra ses jambes à son cou et fuira le plus rapidement possible (C'est d'ailleurs pour cela qu'il est bon à la course à pieds et à la natation …). Oui, on a beau se prendre pour le plus grand des pirates, cela ne nous empêche pas de sauver notre peau quand c'est nécessaire. C'est un personnage atypique et casse-cou, étant qualifié d'excentrique par bon nombre de gens l'ayant côtoyé ou simplement croisé, pour dire. Mais dans l'ensemble, tout le monde s'accorde à dire qu'il a un bon caractère, et qu'il est quasiment tout le temps en train de sourire.

En résumé, nous pouvons définir Hartnil comme étant un gentil pirate, mais pirate quand même. Il possède toutes les bonnes qualités d'un boucanier à savoir le courage, la patience, la persévérance mais possède aussi nombre de défauts à savoir être un alcoolique, être nerveux malgré sa bonne humeur, et paradoxalement avoir l'humeur pouvant changer radicalement en l'espace de quelques secondes. C'est pour ces raisons que c'est une personne atypique et, parfois, difficile à vivre et à saisir.


Inventaire


◘ POSSESSIONS RÉCURRENTES ◘

• Un sabre. Hartnil le porte à sa ceinture, sans fourreau, juste avec une attache spécialement prévue pour. C'est une arme certes sommaire mais terriblement efficace et qui a fait ses preuves. La lame est longue et tranchante, toujours bien aiguisée. Tandis que la garde se veut classique, dorée et protégeant habilement la main.

• Une boussole. C'est l'outil indispensable pour tout marin, et jusqu'aux dernières nouvelles, un pirate est avant tout un marin. Hartnil ne s'en sépare jamais, cela fait partie des précieux objets dont il ne pourrait se passer. Elle est contenue dans une petite sacoche accrochée à sa ceinture.

• Une gourde. Cela fait partie de l'équipement standard d'un marin. Toujours remplie d'eau, elle ne sert qu'en cas de nécessité.

• Une flasque. Comment pouvait-on se douter un seul instant qu'il ne se contiendrait que de l'eau ? Hartnil transport donc avec lui cette flasque qui est, comme on peut l'imaginer, toujours remplie de rhum ou d'une quelconque eau-de-vie. Mine de rien, changer de temps à autre fait du bien …

• Une longue-vue. Cet objet est spécial dans le sens où, c'est un instrument rare, très. Car c'est une invention encore très récente, très nouvelle et, ce n'est qu'une pure chance qu'Hartnil en possède une. En réalité, ce fut lorsqu'il fut capturé et emprisonné sur un vaisseau amiral, en attendant de le ramener sur terre en prison, qu'il repéra cet objet. Il en avait déjà entendu parler et savait que c'était très rare et surtout, très utile comme babiole. Intéressé, et avide d'avoir le meilleur, ce fut lorsqu'il s'échappa du navire qu'il parvint à dérober la précieuse relique. Depuis lors il la garde jalousement et fait tout pour qu'elle reste en bon état car si elle venait à casser, aucun moyen n'existerait pour lui de s'en procurer une autre.

◘ NAVIRE ◘ - Le Victoire

Étant un pirate, il va de soi qu'Hartnil se doit de posséder son propre navire. Sans entrer dans les détails, il s'agit d'une simple caravelle. Pour la petite histoire, l'actuel capitaine l'a obtenue au cours d'un combat maritime contre un transport marchand. L'abordage ayant réussi, Hartnil et ses hommes parvinrent alors à neutraliser l'équipage du navire et s'accaparèrent le bâtiment et sa cargaison. Ce fut d'ailleurs leur tout premier abordage réussi. En raison de cet événement, le nouveau capitaine décida de baptiser le navire ainsi ; Le Victoire.


Effectif : 20 hommes (Tout l'équipage pirate de Hartnil).
Dimensions : 3 perches et une coudée de longueur (20 mètres) ; 1 perche de largeur (6 mètres) ; 1 ruthe et quelques de profondeur (3 mètres).
Capacité : 60 tonneaux (60T) ~ 90 tonneaux (90T)



Histoire


"Pirate n'est pas une vocation, ni un choix. On naît pirate, c'est tout."
- Réflexion formulée par Hartnil, sur sa propre vie.


PARTIE I : PRÉLUDE D'UNE CAVALE


         Notre histoire commence il y a de cela trente et une années, au mois de Siralon. Ce jour n'avait rien de particulier, rien d'anormal. La vie poursuivait son rythme, en somme. Mais, notre histoire se place à ce moment car une naissance eut lieu. Une naissance parmi tant d'autres certes, mais qui donna vie à une personne bien précise. Ce fut dans un village côtier d'Algar que naquit Hartnil, après douleurs et complications. Car effectivement, sa naissance marqua sa mère à vif. Les derniers mois avaient été très difficiles pour cette famille très modeste, voire pauvre. La vie était rude, les sous manquaient et avoir un enfant sur les bras n'allait faire qu’alourdir la balance. Le fait n'était pas que Hartnil était un enfant non-désiré, mais plus que dès les premiers instants, il fut rejeté. Ni sa mère ni son père n'étaient tendre avec lui. La dureté de leur quotidien les avait rendus eux-mêmes rigides. Ce fut dans ce cadre que le jeune garçon grandit, du moins durant ses premières années.

Hartnil naquit le Sheal, septième jour de Siralon de l'année cinquante-huit, de l'ère des Rois. Toutefois, il arriva au monde au sein d'une famille pauvre et ayant été durcie par ces conditions. Même si la vie n'était pas facile, c'était un garçon souriant et rigolant, et même farceur, au grand désespoir de ses parents qui supportaient mal la malice de leur enfant. Durant ses premières années, rien ne spécial ne se passa. Toutefois, les choses commencèrent à se compliquer à l'arrivée de ses six ans … Un événement allait se produire et allait par conséquent changer sa vie, et pas pour le meilleur.

Les moyens manquaient, et cela s'empirait d'années en années, jusqu'au jour où tout finit par céder. Le travail du père ne suffisait largement pas, ni celui de la mère. Hartnil ne comprenait pas leur humeur bien entendu, toutefois il comprit qu'il y avait un problème quand deux hommes sont venus à leur vieille baraque, un soir. À leur tenues on pouvait clairement deviner qu'ils étaient des hommes officiels. La raison de leur visite était toute simple ; impôts impayés, arriérés, et pas que. Il fallait savoir que les parents d'Hartnil n'étaient pas vraiment un exemple de conduite civique … La pauvreté n'arrangeant rien. Vandalisme, vol et autre actes avaient été enregistrés à leur compte. Ce soir-là, était venu le moment où il fallait payer la note. Tant d'années à avoir vécu le calvaire, à avoir sombré dans la délinquance, pour en voir le résultat ce jour-là. La suite fut simple, ils furent tous embarqués, direction la geôle. Toutefois, il y avait un enfant dans la foulée et cela posait problème. Que faire de lui ? Officiellement il n'avait rien fait qui ne fut punissable … La sentence pour ses parents était inchangée, mais pour lui, le choix était difficile. Après délibérations, il fut décidé que le petit garçon allait devoir être confié à un foyer. Même si sa mère n'avait jamais été tendre et particulièrement affectueuse, cette décision la fit fondre en pleurs … Ce n'était qu'à ce moment qu'elle s'était rendue compte qu'elle n'allait plus revoir son fils et par conséquent, son unique enfant.

Voila l’événement qui marqua le début de tout pour Hartnil. La mise en prison de ses parents, et son accueil en orphelinat. En théorie, il allait côtoyer désormais d'autres enfants dans la même situation que lui, c'est à dire des orphelins, sans parents. Même s'il n'était qu'un môme, il souffrait de cette période. Mais il n'en montrait pas de signe extérieur, bien heureusement. Toutefois, tout ne se passa pas comme prévu. Hartnil avait très mal supporté l'idée d'être séparé de ses parents et de surtout rejoindre un foyer. C'était synonyme d'ordre, de rigueur, de tyrannie selon lui. Ayant été habitué à une relative liberté, malgré tout les problèmes, le garçon réagit mal, très mal. Toutes ces années sombres finirent par le faire imploser intérieurement et il commit l'impensable ; il s'échappa à ses neuf ans.


PARTIE II : L'ODYSSÉE DES BAS FONDS


         Cela faisait maintenant presque deux ans qu'Hartnil avait fuit l'orphelinat. Nul doute qu'on tentât de le retrouver, mais on n'allait pas déployer nombre de moyens pour remettre la main sur un mioche. Ce dernier avait prit ses responsabilités en main, et tant pis de ce qui lui arriverait. Il était à présent âgé de onze ans et pendant les deux dernières années, il apprit à vivre à ses dépends, dans la rue. Une véritable vie d'enfant sauvage. Pourtant, il était un garçon plein de surprises et d'énergie et c'est ce qui lui permit de survivre malgré tout. En vrai petit débrouillard, le jeune garçon vivait alors grâce à la première chose qu'il apprit dans la rue ; le larcin. Une grande carrière d'escamoteur semblait s'offrir à lui puisque, visiblement, il se démenait bien à dépouiller discrètement les gens. Bien sûr ses débuts furent extrêmement difficiles, mais il eut une chance incroyable. Celle d'être tombé sur un petit groupe de vieux clochards, l'ayant pris en tant que 'moustique' de la bande. Les raisons les ayant poussés à faire cela étaient simples ; quoi de mieux qu'un jeune pour faire des tâches tantôt ingrates, tantôt risquées ? En contrepartie, il avait un semblant de sécurité … C'était déjà ça de prit.

Ainsi, pendant de longues années le 'moustique' vécut comme il le pouvait. Ces années furent cruciales dans sa vie car elles ont constitué la base de ce qu'il allait devenir ; un pirate. Ce fut dans cette période où il commit ses premiers vols, ses premières ivresses, et même ses premières fois tout court … Hartnil avait commencé tôt. Il développa ses connaissances malgré tout, il apprit entre autre à crocheter des serrures, et faire bien d'autres tours. Pour autant, il ne resta à la rue que jusqu'à ses quinze ans. Car c'était à cet âge-là qu'il allait pour la première fois monter sur un navire et devenir officiellement un pirate, même si encore une fois, il n'allait être que le moustique …

Jarred Hiks, on pouvait voir son nom sur bon nombre d'affiches mettant sa tête à prix. Un criminel selon ce qui était dit et écrit, un pirate même. Un sale bandit ayant une ardoise à méfaits aussi longue que lourde, que beaucoup de gens voulaient voir pendu au bout d'une corde. Pourtant cet homme réussissait à échapper à la justice encore et encore. C'était sa particularité, il était impossible à attraper. Toujours à voguer en mer, à changer de cap et de lieux … Et un jour, sa destination voulue fut une petite ville portuaire d'Algar. Pour une fois, il n'était pas venu pour faire un raid ou pour mettre la panique, heureusement. C'était une escale, une simple halte. Pourquoi cette destination ? Car justement, ce n'était qu'une vulgaire bourgade à peine surveillée, il n'y avait donc aucun risque de se faire repérer facilement. Pourtant il y avait certaines personnes qui, par divers moyens, avaient appris son arrivée. Et, vous savez, dans la rue les rumeurs et les informations circulent vite, très vite même. L'information arriva donc aux oreilles de notre cher Hartnil qui, en pleine fougue de l'adolescence, s'était alors mis en tête de réaliser son plus gros coup dans toute sa carrière !

Un bateau pirate, ça devait forcément renfermer des tas de choses de valeur, c'était ce que pensait Hartnil du moins. Au cœur de la nuit, alors que la majorité de l'équipage était descendue à la taverne du village pour étancher leur soif, le jeune homme décida de s'infiltrer sur le bateau en question. Téméraire, trop téméraire était-il à ce moment … C'était un trait de caractère en lui, qui s’avérera très récurrent par la suite. Le problème ne fut pas de parvenir à monter à bord sans se faire voir, alors que les quelques hommes présents jouaient aux cartes. Le problème fut de trouver où est-ce qu'ils pouvaient bien planquer des choses rares car après tout, c'était le but de la visite d'Hartnil. Selon ses estimations, hasardeuses, le capitaine et le reste de ses hommes ne devaient pas revenir avant une bonne heure. Cela lui laissait donc une bonne marge pour fouiller, mais ça, c'était sans avoir compté sur les imprévus … Ah, la bêtise de la jeunesse.

L'imprévu en question ; le capitaine fut repéré. Et comme sa réputation le voulait, il était toujours capable de s'en tirer quoiqu'il arrive. Ce qui justifia alors son retour avancé sur son navire. Hartnil entendait un vacarme, des voix, des épées et même des arbalètes. Ne voulant pas risquer sa peau il ne pouvait pas sortir du bateau, et trouva donc une cachette. Son cœur battait la chamade, il avait fait une grosse bêtise en s'embarquant là-dedans … Le voilà qu'il était piégé et pris entre deux feux. Mais le pire était encore à venir. Non content du combat qui éclatait dehors entre les gardes du port et ses matelots, il entendit les cordes d'amarrage se couper. Cela ne voulait dire qu'une chose ; le bateau levait l'ancre. Il devait sortir d'ici au plus vite au risque de se retrouver piégé ici pour longtemps … Mais il n'y parvint malheureusement pas. Hartnil resta prisonnier alors que le bateau quitta rapidement le port et prit la mer.

Hartnil fut découvert peu de temps après le départ du navire pirate. La réaction du capitaine Hiks, en voyant un morveux ayant tenté de s'emparer de ses biens, fut bien sur de vouloir le tuer en le jetant au beau milieu de l'océan. Mais il n'était pas dans ses habitudes d'agir de manière impulsive. Le mioche avait tout de même eut l'audace de s'infiltrer et d'avoir oser s'en prendre à lui. On ne sait pas quelle mouche le piqua à ce moment, mais il décida de se raviser. Au lieu de livrer Hartnil aux monstres marins, il décida de le garder prisonnier. Bien que le terme fût exagéré … Le jeune garçon voyait plus cela comme une opportunité. Sa vie à terre n'était de toutes façons pas très trépidante et glorieuse. À ses yeux, rejoindre un équipage de pirate s'avéra être comme une révélation. Depuis tout petit il avait les habitudes et le comportement d'un ruffian. Ce n'était donc qu'une continuation logique de sa 'carrière' … Ce fut donc à quinze ans qu'il devint officiellement un pirate.


PARTIE III : PRÉMICES D'UN AVENIR


         Plusieurs années s'écoulèrent depuis qu'Hartnil fut, par chance, enrôlé dans la piraterie, sous l'égide du redouté et redoutable capitaine Hiks. Des années durant lesquelles il n'était en résumé qu'un larbin. En effet, la déception fut des plus grandes pour le jeune adolescent qui avait d'ores et déjà des rêves d'aventures, de gloire et de richesse. Il était exactement comme avant, à savoir le moustique de l'équipage. Bien sûr quand la situation l'exigeait il devait se battre, comme lors des abordages par exemple. Il y avait, mine de rien, plein de situations dans lesquelles il avait dû se comporter en tant que vrai et viril pirate, à devoir brandir les armes et le fer. C'est dans ces années qu'il apprit à se battre, du moins à avoir des bases. D'ailleurs en parlant de bases, cette période a été les prémices à tout ce qu'il est aujourd'hui. Navigation, orientation, connaissances diverses sur le fonctionnement d'un navire et tellement d'autres choses. En réalité, il ne regrette en rien cette période.

Il était donc âgé de vingt-deux ans. On pouvait croire que sa 'passion' pour son nouveau métier le maintiendrait dans une certaine rigueur et sérieux. Il n'en était que mensonges ! Hartnil était le plus jeune membre de l'équipage et son esprit malicieux et farceur n'avait fait que s’intensifier au fil du temps. C'était le pitre, en quelque sorte, sans qu'il ne s'en rende compte. Pour lui ce n'était pas parce qu'il était un bandit des mers qu'il n'avait pas le droit de rire ou de délirer. Mais visiblement ce n'était pas au goût de Jarred qui, lui, était son strict opposé ; sérieux et froid. À de très nombreuses reprises il se fit lyncher, humilier, insulter, même pour son manque de sérieux et de cruauté. Plusieurs de ses homologues se demandaient qu'est-ce qu'il faisait encore ici, ou alors pourquoi leur capitaine avait décidé de le garder. Cette décision ne fut, apparemment jamais regrettée par l'homme mais ce dernier déplora en tout cas l'attitude du jeune.

De nombreuses années, consacrées à la piraterie. Hartnil eut l'opportunité d'explorer bon nombre de facettes de cette dernière et, notamment, se faire des contacts, malgré son statut de simple moustique. Comme il le ressent aujourd'hui, cette période lui fut vitale. Car elle posa ses bases en tant que boucanier, et surtout, lui apprit tout ce dont il avait besoin pour devenir un bon marin, dans le fond. Même s'il avait largement prit goût à la vie de bandit … C'était une chose qui était gravée en lui. Vivre au rythme des pillages, des tavernes, des courtisanes et des longs voyages en mer était bien trop addictif et palpitant pour être laissé tomber. Toutefois, son destin prit un autre tournant à l'âge de vingt-trois ans. Il n'était plus le mioche impressionné par ses congénères. Il était devenu fort et ambitieux, et c'est cette dernière caractéristique qui le poussa alors à donner un coup de pied à sa vie et à la faire évoluer …

Être sous les ordres du capitaine Hiks était éprouvant. Ce n'était pas un tendre et son équipage devait suivre ce modèle. Tout le monde, à l'exception d'Hartnil, possédait cet esprit. Ils s'estimaient en tant que criminels et refusaient donc qu'on se moque d'eux, ou qu'on pense qu'ils ne soient pas si dangereux que cela. L'esprit et l'attitude jouaient donc pour beaucoup. Mais le résultat était là ; Hartnil éprouvait de plus en plus d'hostilité envers son capitaine. En réalité, après toutes ces années à son service, à avoir vu la vie qu'il menait lui-même … Le jeune homme commença à penser autrement. Il ne voulait plus être juste le sous-fifre de Hiks. Car qu'on le sache ; il n'évoluait pas. Depuis son entrée jusqu'à ce jour, il était restait au rang de derrière. Dans un tel équipage cela pouvait peut-être paraître normal, mais pas aux yeux d'Hartnil, pas dans sa vision des choses. C'était l'un des nombreux points sur lesquels il n'était pas d'accord avec son capitaine. Il avait donc une toute autre façon d'imaginer la piraterie, et qui était d'ailleurs plutôt atypique.

C'est pour toutes ces raisons qu'au mois de Merä de l'an 67, le jeune pirate prit une décision, celle de se séparer de l'équipage de Hiks. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Généralement on n'aimait pas les déserteurs et ceux-ci finissaient pendus tout en haut du mat. Et pour clarifier les choses, était déserteur toute personne exprimant l'envie de partir. Hartnil réfléchit donc longuement à un moyen de s'évader, et il ne voyait qu'une seule opportunité. Il fallait attendre d’être à quai, tout simplement. Son plan n'était pas ingénieux du tout, c'était d'une simplicité frôlant le ridicule. Mais après tout, c'était sa marque de fabrique. Être à quai, profiter d'un débarquement et s'évaporer dans la nature, tout simplement. Mais, pour évider toute tentative de le retrouver à l'instant, il songea à ceci ; alerter les autorités locales de la présence du navire, de quoi faire une diversion suffisamment grande pour que Hiks et ses hommes ne puissent rester pour lui remettre la main dessus. Et au moins, ça lui donnerait une revanche sur cet homme qu'il avait fini par mépriser.

Hartnil exécuta alors son plan. Un stratagème stupide mais qui, à la tombée de la nuit, porta ses fruits. Ils s'étaient amarrés au port d'une petite ville côtière de Lavern, en Ordanie. Ils faisaient exprès de choisir les ports appartenant à des villes petites, de cette façon les chances de tomber sur une concentration de soldats ou de représentants de l'ordre étaient moindres. Néanmoins, cette fois-ci, le pire arriva pour eux. On les avait repérés et au lendemain, les effectifs de sécurité avaient été renforcés. On savait qu'ils étaient là, quelqu'un les avait prévenus la veille, sans doute, pour que les autorités puissent s'organiser durant la nuit. C'était l'une des grandes erreurs de Hiks, d'accoster à des ports civils … Et cette erreur paya ce jour-là. Dans la foulée du combat, le capitaine ne remarqua même pas l'absence d'Hartnil qui n'était pas revenu au navire durant la nuit. Normal, vu que c'était lui l'investigateur de cette attaque. Ce fut cette nuit qu'il s’éclipsa, disparaissant alors dans la nature …


PARTIE IV : HARTNIL … CAPITAINE, HARTNIL


         Qu'est advenu de ce cher Hartnil depuis sa désertion de l'équipage de Hiks ? À vrai dire, rien de particulier au début. Mais, en quittant le navire, il avait une idée en tête ; celle de devenir capitaine à son tour. Pour cela il allait avoir besoin de deux choses, à savoir un bateau et des hommes. Pour ces derniers, il avait aussi une idée. Il ne voulait pas commettre les mêmes erreurs que son ancien capitaine, il voulait s'entourer de gens qui pensaient comme lui et partageaient la même vision de la piraterie que lui. Ainsi il entreprit de voguer aux quatre coins des mers afin de trouver, petit à petit, des gars prêts à s'embarquer avec lui. Cela lui prit des années et, comme il l'avait prévu, il finit par réunir l'équipage tant désiré.

Restait encore la question du navire. Un pirate sans bateau c'était comme un chevalier sans cheval, c'était inconcevable. La seule embarcation qu'ils avaient été alors un vieux rafiot miteux à peine capable de se déplacer en mer. Ils ne pouvaient pas continuer leur riche carrière avec un tel bâtiment … Il leur fallait quelque chose de plus grand, de plus performant. La seule solution était bien entendu, d'en voler un. C'étaient des pirates après tout, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'ils s'en fassent construire un. Les routes maritimes étaient les plus fréquentées par les marchands, et ce fut là-dessus qu'ils comptèrent. Cela ne servait à rien de viser trop haut, pour le début. Un simple navire marchand suffirait et serait dans tout les cas mieux que le leur à cette époque. Ainsi, comme tous bons bandits de mer ils finirent par trouver la bonne opportunité, à savoir un navire marchand léger, ne transportant visiblement pas beaucoup de cargaisons vu qu'il n'était pas escorté. Il n'y avait que les matelots pour le protéger.

C'était un appel direct à l'abordage. Et Hartnil sauta immédiatement sur l'occasion. L'affrontement fut rude, mais la chance fut de leur coté. Il fallait dire que la garde de l'équipage marchand était abaissée, comment pouvaient-ils se douter qu'un bateau minable et un équipage ayant des têtes de simple bonhommes pouvaient être des vils pirates, en réalité ? Ce fut leur toute première victoire. Ils baptisèrent d'ailleurs le nouveau navire en conséquence. Ce jour marqua le début d'une épopée, d'une histoire qui de nos jours continue même de s'écrire. Ils enchaînèrent pillages et abordages, mais ils assouvirent aussi leur soif d'action en se lançant à quelques reprises à des recherches de trésor. Ils sont désormais connus dans le milieu pour être des pirates, non pas seulement rusés, mais aussi convaincus par leur cause et leur activité … Et c'est ce qui a fait leur force.



Ambitions & Desseins


"Un jour vous verrez, nous roulerons sur l'or, nous étancherons notre soif à volonté, nous serons les plus glorieux et … Non, laissez tomber ce n'est pas crédible, du tout."
- Tirade d'Hartnil à son équipage.

Les ambitions d'Hartnil sont assez classiques et d'ailleurs, cela surprend quand on voit que pour tout le reste il ne l'est pas. C'est un homme qui rêve, beaucoup. Il aimerait plus que tout être reconnu comme un grand pirate, être craint et que son nom perdure après sa mort. Mais ce n'est pas gagné … Quand on voit son attitude. Il ne comprend d'ailleurs pas d'où vient le problème. Autrement, il ne dispose pas de desseins particulier. C'est une personne vivant le jour au jour, qui fait en sorte de ne pas se casser la tête, du moins quand ça n'en vaut pas la peine.

Son but est de tout simplement s'enrichir, s'amuser avec le danger et explorer le monde. Il a trouvé ces trois objectifs dans la piraterie, c'est pour cela qu'il en est devenu un.


Divers


Reconnaissez-vous être âgé de 18 ans ? : Je le reconnais.
Si vous prenez un personnage important et que vous disparaissez, nous autorisez-vous à nous inspirer de votre personnage pour créer un nouveau prédéfini ? : Hmm, oui, sans doute bien que je doute que mon pirate soit si intéressant que cela niveau BG.
Moultipass :  Mdp validé par pépé



avatar
◈ Missives : 2158

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Lun 29 Déc 2014 - 12:36

Félicitations Hartnil ! Te voici désormais validé !

Fais juste attention aux mots quelque peu anachroniques que tu sèmes parfois ;D.

Quoi qu'il en soit, nous te souhaitons la bienvenue ici, pirate au grand cœur !
Puissent les vents et les océans t'être favorables.

N'oublie pas de faire ton Journal de Bord, comme tout Capitaine se doit de tenir !