Azzura


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Zylra Thrungon

avatar
◈ Missives : 2

◈ Alignement : Chaotique bon
◈ Race : Naine
◈ Origine : Lohr
◈ Localisation sur Rëa : Kaerdum
◈ Magie : Aucune
◈ Lié : ça risque pas
◈ Fiche personnage : Ici

Aventurier
Zylra Thrungon

◈ Dim 28 Jan 2018 - 18:57

◈ Prénom :  Zylra
◈ Nom : Thrungon
◈ Sexe : Femme
◈ Âge : 159 ans
◈ Date de naissance : Née un Lunae, le 15 du mois de Friya, en l'an - 70 avant l'ère des Rois
◈ Race : Nain
◈ Origine : Satvar / Lorh
◈ Alignement : Chaotique bon
◈ Métier : Vétérante d'infanterie lourde, à présent forgeronne, en quête d'une quête


Magie


Aucun


Forces & faiblesses


Zylra manie comme personne sa double hache qu’elle prend soin d’affûter après chaque combat, pour garder un bon tranchant. Il lui arrive de temps en temps de remettre des idées en place à l’aide de ses poings, mais cela reste occasionnel et en général amical. Elle manie également l’arbalète, mais uniquement pour la chasse.
La jeune Naine sait compter et on ne saurait la duper sur la valeur d’une pierre, ou d’une marchandise qu’elle chercherait à acquérir.
C’est une bonne forgeronne, qui a eu des décennies pour apprendre et s’améliorer. Ses armes de prédilections sont les haches, bien entendu, les pointes de flèches, les dagues et les couteaux de lancer.
Ses parents lui ont appris deux-trois petites choses au sujets des plantes, histoire qu’elle ne meurt pas de faim si il lui arrive de se perdre en forêt ou autre.

En ce qui concerne l’écriture, ses parents lui ont toujours dit de ne rien signer, si elle ne sait pas de quoi parle le papier. Et pour ce qui est de la lecture, à quoi bon ? sa mère était une vraie conteuse !
Les chevaux Zylra les a en horreur, hors de question pour elle de monter sur un canasson, elle préférera chevaucher un porc sauvage, ou un sanglier, plutôt que ses bestioles.
La jeune naine ne s’approche jamais de l’eau, sauf dans les lacs ou les rivières où elle a pieds. Elle aime cuisiner sans pour autant être un cordon-bleu et est assez généreuse pour offrir de temps en temps une tournée à ses amis les plus proches.



Physique


Zylra réuni toutes les caractéristiques physiques de sa race, elle est petite, rousse, barbue et robuste. Cette jeune femme a une carrure imposante, par sa masse musculaire et son masque métallique apporte une touche inquiétante à son charisme naturel.
Si certains doutent de ses capacités à se défendre, sa hache à double tranchant est là pour leur rappeler qu’elle ne craint rien ni personne et si il lui arrive de se balader sans elle (fait fort exceptionnel), alors ses poings prennent la relève.
Endurante sur les courtes distances, redoutable dans les mêlées, ne lui demandait pas de courir un marathon, ni de se servir d’un arc, réservé aux bouffeurs de salades. Les esquives ça la connait, mais elle préfère l’usage d’un bouclier.

Son masque elle l’a trouvé à travers les récits que lui contait sa mère et lorsqu’elle fut assez âgée pour forger, elle se le fabriqua elle-même, en hommage à l’une des héroïnes.



Caractère


De prime abord Zylra renvoi l’image d’une jeune femme bourrue et sans grâce. Lorsqu’on la connait un peu mieux on se rends alors compte de sa gentillesse, sa joie de vivre et qu’elle n’ait pourvu d’aucune grâce.
Les passants intelligents évitent de se mettre sur son chemin, les autres regrettent de ne pas s’être tut, ou poussé au bon moment.
Ses amis trouvent en elle une oreille attentive, de la générosité et une sacrée camarade de beuverie.
Ses frères et sœurs d’arme peuvent compter sur elle, Zylra n’a jamais abandonné qui que ce soit sur un champ de bataille et elle a bien l’intention de continuer ainsi.



Inventaire


Zylra a très souvent, voir toujours sa hache avec elle, ainsi qu’une dague dans sa botte gauche, dans son étui de cuir.
Dans son sac elle transporte, une gourde de chopine, une pierre à aiguiser et toujours un petit quelque chose pour manger.



Histoire


Zylra était une enfant turbulente, qui parlait sans tact, mais toujours avec honnêteté, qui était plus têtue qu’une mule et qui ne supportait pas l’autorité. Malgré ses caprices, elle n’avait jamais de mauvaises intentions et elle se faisait facilement des amis, pour peu qu’ils dépassent sa façon brusque de parler. Ses parents s’inquiétaient de sa façon de toujours se montrer têtue et bourrue envers les autres, mais leur fille était ainsi depuis la naissance et ceux qui la connaissait n’y faisait presque plus attention.
Sa mère, Derna Thrungon était une Naine de Lorh qui avait toujours défendu son royaume avec patriotisme et son père Arngrim Thrungon était un guerrier connu de tous pour sa hargne aux combats et sa barbe grandement fournie.
Bien que leur fille soit une tête dure et capricieuse et leurs relations quelque peu tendu par le côté sauvage de Zylra, il régnait dans leur famille une ambiance chaleureuse et conviviale.


Dès que son âge le lui permit, elle intégra l’Armée Naine et son entraînement militaire. Son manque de réserve et sa difficulté à suivre les ordres lui apportèrent des sanctions de plus en plus lourdes, allant du nettoyage des latrines, à la privation de nourriture et de bière pour une semaine. Lorsqu’elle ne put se retenir de remettre son supérieur en place pour la xième fois, la jeune Naine se fit purement et simplement virer de l’Armée, pour manquement aux ordres. Ses parents lui reprochèrent son manque de recul et son incapacité à retenir sa langue. Ils lui en voulurent, mais seulement durant plusieurs années.
Nullement découragée, Zylra alla intégrer une bande de mercenaire, avec qui elle louait sa lame et rendait de menus services, comme escorter des commerçants, surveiller des maisons, lieux publiques ou le transport de marchandises précieuses contre rétributions.
Dans ce cadre beaucoup moins strict que son ancienne brigade, Zylra s’épanouit et gravie les échelons, faisant de nouveau la fierté de sa famille.
Elle prit part à des batailles opposant des duchés humains, à des régions Naine, où elle put galvaniser ses compagnons, tout en se réjouissant de se retrouver en pleine mêlée. Ces échauffourées lui permirent également de créer des liens avec les membres du groupuscule dont elle faisait à présent partie et plus que de simples acolytes, ils devinrent des amis. Des amis avec qui elle aimait passer du temps autour de chopines bien remplis.
Mais son caractère têtu et revêche n’ayant pas disparu, Zylra désobéit à l’un de ses commanditaires, préférant prendre les devants, plutôt que d’attendre l’arrivée sur le terrain de leur cible. Cette décision trop impulsive lui fit frôler la mort et elle perdit l’un de ses proches amis au combat. Sur le moment, cette perte ne fit que renforcer sa rage, mais ils durent malgré tout se retirer face à leurs assaillants. Alors elle eut l’occasion de repenser à ce qui lui était arrivée et la Naine reconnut l’honneur d’avoir pu combattre à ses côtés, sans pour autant être submergée par la tristesse, car tomber au champ de bataille était une belle fin de son point de vue. Après cela, elle prit la décision de peaufiner sa stratégie, avant toute lancée au front de ses troupes, pour ne pas perdre d’Hommes inutilement.

Lorsqu’elle devint adulte, Zylra eut souvent l’occasion de se rendre dans la mêlée, avec toutes les guerres opposant les Nains aux Humains. Durant ses nombreuses années, elle gagna de l’expérience au combat, améliorant sans cesse ses stratégies, apprenant à prendre en compte certaines remarques de ses coéquipiers, afin de mettre toutes leurs chances de leur côté, mais malgré tout, les Humains réussirent à prendre le pouvoir.
Lors de cette ultime bataille, Zylra eut la surprise de se retrouver aux côtés de sa mère, qui se battait toujours au sein de l’Armée, alors que sa fille était à présent à la tête d’un groupe de mercenaires. Les sourires qui s’affichèrent alors sur leurs lèvres, ne fit que renforcer la peur dans le cœur de leurs assaillants et c’était avec une joie commune qu’elles pourfendaient ces Humains prétentieux.
Hélas les retrouvailles furent de courtes durée, car Derna, la mère de Zylra, fut tuée par une flèche transperçant sa gorge. Zylra, aspergée du sang de sa mère, la regarda tomber au sol, sans pouvoir l’aider, emportée par l’élan des guerriers. Ce spectacle la mit dans une fureur telle, qu’elle se battit jusqu’à épuisement, ne s’arrêtant que lorsque ses acolytes réussir à attirer son attention sur le fait qu’ils avaient perdus cette guerre et qu’il valait mieux se replier. Seulement après cette prise de conscience la Naine se rendit compte qu’elle était blessée au visage, son nez étant cassé et son arcade sourcilière éclatée, recouvrait son œil et sa joue de sang.

Après cette bataille, les Nains comptèrent leurs pertes et elles étaient beaucoup plus nombreuses que du côté des opposants. Nombre des siens fuirent vers les Alsderns, les Elfes, ou vers d’autres continents. Zylra resta. Elle maudit ses fuyards, jettant la honte sur leur peuple, à fuir ainsi devant l’ennemi, mais… au fond quelque chose lui disait que peut-être ils avaient raison. A cette époque, elle n’écouta pas ce quelque chose. Pour l’heure elle rassembla ses troupes et fit le bilan. N’obligeant personne à rester avec elle, ne voulant auprès d’elle que des gens sur qui elle pourrait compter, elle entreprit de rassembler les Nains restant au sein d’un bastion résistant, afin de protéger ceux qui étaient resté, tout en reprenant ses activités de mercenaires, pour pouvoir subsister.




Ambitions & Desseins


Zylra cherche à présent à rejoindre une Guilde dont elle a entendu parler. D’abord pour voir de quoi il en retourne, puis peut-être pour l’intégrer.
Elle souhaite connaître de nombreuses batailles encore, des aventures faites de bastons et de beuveries !
La jeune Naine souhaite rejoindre ses terres natales un jour. Cette ambition, bien quelle ne soit pas pour un avenir proche, tiens pourtant très à cœur à Zylra.




Divers


Reconnaissez-vous être âgé d'au moins 18 ans ? : Oui
Moultipass : Validé par Harden

+ Bonne lecture à toutes et tous (enfin j'espère qu'elle sera bonne ^^) et hâte de vous retrouver en rp !