Azzura

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Wenfërd Menhaärd

avatar
◈ Missives : 4

◈ Âge du Personnage : 29 ans
◈ Alignement : chaotique neutre
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Alsdern
◈ Origine : Alsvard
◈ Magie : Magie élémentaire (création et maîtrise du vent)
◈ Lié : Non
◈ Fiche personnage : [url=]http://forum.azzura-rpg.fr/t1270-wenferd-menhaard[/url]

Héros
Wenfërd Menhaärd

◈ Lun 30 Jan 2017 - 21:25

◈ Prénom : Wenfërd
◈ Nom : Menhaärd
◈ Sexe : Femme
◈ Âge : 29 ans
◈ Date de naissance : Le 21ème jour du mois de Siralon de l’an 61
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Alsdern
◈ Origine : Alsvard, en Satvar
◈ Alignement : Chaotique neutre
◈ Métier : Commandante en second d'un ancien navire pirate, désormais transporteur de marchandises et de voyageurs, à l'étrange réputation.



Magie



Magie élémentaire (création et maîtrise du vent)

La première fois que Wenfërd a senti son pouvoir, c’était en pleine tempête, alors qu’une lame monstrueuse était sur le point de s’abattre sur les voiles de leur vaisseau. L’équipage regardait la vague arriver sur eux en priant Alta. Il ne restait plus que cela à faire ; ils seraient déchiquetés quelques secondes plus tard. Wenfërd faisait face à la mort, droite, cherchant encore quelle manœuvre pourrait les sortir de là. Si seulement le vent pouvait tourner brusquement ! Contre toute attente, c’est ce qui se produisit. Une brusque bourrasque emporta le gros de la lame sur le côté, frôlant le vaisseau, provoquant des remous qui les secouèrent grandement. Mais ils étaient saufs.

Wenfërd ne contrôle pas son pouvoir. Persuadée que sa volonté y était pour quelque chose, elle a retenté plusieurs fois l’expérience, en vain. Son pouvoir ne semble se manifester qu’en des moments critiques, en dernier ressort. Peut-être doit-elle y imprimer l’énergie du désespoir pour y parvenir. Depuis le retour de la magie, elle a vu certains anciens pirates maîtriser leur don avec beaucoup plus de facilité qu'elle. Elle a compris que ses émotions pouvaient soit déclencher son pouvoir, soit au contraire le brider. Obstinée, elle continue de chercher comment maîtriser cette force nouvelle qui la dépasse.





Compétences, forces & faiblesses


Wenfërd ayant grandi sur un vaisseau, et y ayant passé pratiquement toute sa vie, elle a le pied marin et elle est rouée à la majorité des techniques utilisées pour manœuvrer le bateau. Les cordages, les voiles, l’ancrage, la navigation du vaisseau n’ont pas de secrets pour elle. Même si elle a moins de force physique que certains hommes de l’équipage, elle n’en est pas moins robuste et musclée. Curieuse, attentive, elle a une très bonne mémoire visuelle et garde en tête les détails de tous les endroits où est passé le navire. Elle est capable de reconnaître les détails des côtes de chaque continent. Le capitaine lui a appris comment lire les cartes et comment s’y repérer. Wenfërd ne sait pas lire, cependant. Mais elle a appris à se diriger avec les étoiles, et elle connaît bien les vents qui traversent les mers et océans de Rëa. Par ailleurs, c’est une excellente nageuse, qui a de l’endurance et qui peut tenir relativement longtemps en apnée. Elle connaît bien la faune et la flore aquatique, sait ce qui peut se manger, ce qui soigne, ce dont il faut se méfier dans l’eau.

Ancienne pirate, elle a participé à des attaques et des combats, et elle aime se battre. Elle possède une dague dont le fourreau est dans une de ses bottes, et qui lui sert dans la vie de tous les jours comme ustensile et outil de travail, mais elle sait aussi la manier au combat et elle est habile à la lancer. Agile, souple,rapide et joueuse, elle ne dédaigne pas le combat à mains nues, compensant sa force moyenne par une bonne esquive et quelques tours que son père lui a appris, entre autres, pour déséquilibrer son adversaire.

Commandant en second du navire, elle a acquis une autorité naturelle, et elle sait se faire entendre de son équipage. Elle n’a pas sa langue dans sa poche,mais traite tout le monde avec respect et ouverture d’esprit. C’est elle qui est chargée d’accueillir les voyageurs qui montent sur le vaisseau, et elle sait mettre les gens à l’aise tout en leur fixant des limites claires. Bavarde, curieuse, optimiste, elle aime écouter les histoires racontées par les voyageurs, et elle fournit parfois des informations en retour aux personnes qui lui sont sympathiques.

Elle tient de son père son dévouement profond pour Alta et Alstrom. Elle les prie régulièrement et avec ferveur. Aimant écouter les histoires des autres et dotée d’une assez bonne mémoire, elle a acquis au cours des années un savoir général sur les us et coutumes des différentes contrées, ainsi que certains contes.

Wenfërd compte parmi ses défauts une grande curiosité, une bonne dose de flemme et parfois une trop grande confiance en elle. Franche et entière, elle manque de subtilité quand elle fait des remarques et elle a gardé ses manières de pirate. Assez grande (5’3) et d’ossature fine, elle n’est pas très forte, bien que musclée. C’est une grosse dormeuse et elle n’est pas au mieux de sa forme si elle est privée de sommeil pendant longtemps. Le manque de sommeil rend son humeur exécrable. Gourmande, elle aime manger, et elle partage avec générosité. Elle est assez rancunière si elle s’aperçoit qu’on lui a menti, même si elle sait pardonner. Certains diront qu’elle est obstinée, et que c’est utile. D’autres diront qu’elle est têtue, et que ça finira par lui jouer un tour.




Physique


Ce qui frappe le plus quand on voit Wenfërd pour la première fois, c’est sa chevelure d’un blond vénitien qui descend lui caresser les cuisses. Sa chevelure est longue et abondante, et elle en prend soin. Elle attache parfois ses cheveux lorsque le vent est trop fort, mais en principe, elle aime les porter libres. Même si c’est parfois l’horreur à démêler. Mais Gudrun, une des femmes de l’équipage qui prend soin d’elle comme si elle était sa fille, aime la coiffer le soir, ce qui leur laisse le temps de discuter.

Wenfërd est assez grande pour une Alsdern, mesurant cinq pied trois pouces. Elle est fine, gracieuse, et musclée. Lorsque les températures sont clémentes et qu’elle est peu vêtue, on peut voir des tatouages rouges à motifs tribaux sur ses bras et sur son buste, au niveau du sternum. Elle aime par ailleurs souvent se maquiller le visage de rouge, se faisant un masque autour des yeux, à base d’une poudre de corail aux vertus adoucissantes, et dont le pigment est tenace sur la peau. Ce genre de masque tient environ un mois, et lorsqu’il est fraîchement fait, contraste avec sa peau claire et ses yeux bleus.  

Wenfërd  possède l’art de prendre soin de son apparence sans en avoir l’air. Elle n’est pas sophistiquée, ses tenues sont simples mais souvent très seyantes. C’est son port et son attitude qui font tout. D’un maintien toujours impeccable, elle a un charisme fou lorsque qu’elle bouge et elle sait parfaitement en faire un atout. Elle possède le charme des personnes sûres de leur séduction, et assez de bon sens pour ne pas en faire une obsession.  




Caractère



Ayant grandi sur un vaisseau pirate, Wenfërd a développé les valeurs de la piraterie et de la vie sur un v aisseau. Elle a son franc-parler, et autant elle a l’esprit de famille avec son équipage, autant elle peut être dure et coupante quand il le faut avec les étrangers. Optimiste, insouciante, joyeuse, sa bonne humeur est contagieuse et donne de l’ardeur à l’équipage. Elle aime boire et chanter en bonne compagnie. Elle tient plutôt bien l’alcool. Sociable et bavarde, elle est sur le pont dès qu’elle arrive à se tirer de son lit, et elle aide volontiers les marins dans leur tâche, oubliant la hiérarchie pour le bien du navire. Elle a bon cœur et elle est appréciée pour cela.

Habituée à prendre comme voyageurs des personnes de toutes contrées, elle est de nature ouverte et va facilement vers les gens. Son manque total de principes peut parfois choquer, mais c’est ce qui lui a permis d’oser proposer un marché aux Ordhalerons qui vivaient sur l’île où les pirates comptaient déposer leur butin. Elle n’a aucun a priori sur les gens qu’elle rencontre.

La vie amoureuse de Wenfërd est tumultueuse et libre. Elle n’est pas très romantique, et tombe rarement amoureuse. Elle a eu quelques amants, mais rien de sérieux, et elle est trop éprise de sa liberté pour se lier à quelqu’un.

Wenfërd possède un seul complexe, celui de ne pas savoir lire. C’est assez curieux, parce personne autour d’elle ne sait lire. Les érudits l’impressionnent, même si elle sait le cacher. Elle se souvient d’un homme qui avait fait une longue traversée en leur compagnie, et qui lui avait proposé de lui apprendre les rudiments de la lecture. Elle ne s’était pas révélée une élève douée, et cela l’avait marquée. Vexée, elle avait réussi à voler un livre à ce voyageur avant son départ, lors d’une tempête où une partie du chargement était parti dans les eaux. C’est un livre de botanique, pris au hasard, et dans lequel il y a de belles illustrations de plantes. Elle le cache dans sa cabine « pour plus tard », pour le jour où elle aura – peut-être – une nouvelle occasion d’apprendre à lire. Mais c’est un rêve bien gardé, dont elle n’a parlé à personne.





Inventaire



- une dague qui lui sert pour tout,tant pour manger que pour couper les cordages, mais aussi pour se battre
- une hache bipenne au long manche, assez légère, qu’elle tient de son père et qui ne sert pratiquement plus, mais dont elle sait se servir
- un livre de botanique volé à un voyageur érudit
- une petite statuette en bois représentant la déesse Alta







Histoire


Külf Menhaärd, jeune alsdern pur sang des dures contrées d'Alsvard, fils d'un clan mineur, crut pouvoir aider celui-ci à prospérer en organisant des razzias contre les clans les plus affaiblis par les événements de l'an 44 à 49 de l’Ère des Rois, et qui ne demandaient plus en conséquence qu'à être achevés (d'après son interprétation), et des vols à l'encontre des clans plus puissants. Ses manœuvres furent mal vues par les siens, d'où l'absence du moindre soutien quand il fut pris la main dans le sac par un jarl renommé.

Risquant d'être exécuté, le "pleutre" Külf fuit sa terre natale par la voie des mers. Grand mal lui en prit : son navire fut pris d'assaut par des pirates, et il ne survécut que pour leur servir d'amusement avant d'être promis au supplice de la planche.
S'il ne connut pas d'heure de gloire sur terre, Külf saisit sa chance en mer avant de trépasser. Tuant par surprise le capitaine du navire, il ne se déclara pas son remplaçant, ayant conscience de son inexpérience. Au lieu de cela, il choisit l'un des pirates dont les compétences semblaient suffisantes, et qui ne lui avait pas fait mauvaise impression, lui offrant de commander avec son bras alsdern, puissant et loyal. Cette manœuvre-ci fut un surprenant succès, Külf se faisant un ami de ce compagnon, et menant avec lui d'une main de fer l'équipage vers de nombreux butins.

Külf Menhaärd ne s'éloigna des flots qu'en deux occasions avant sa mort : une première fois, riche et dans la force de l'âge, afin d'aller redorer son nom auprès de son clan de naissance; mal accueilli, il repartit, vexé, non sans s'être pris quelques coups et en avoir donné; et une seconde fois pour récurer le marmot engendré avec une alsvardienne un peu sotte, que son éclat n'avait pas laissé indifférente lors de son premier passage (une autre des raisons pour lesquelles Külf était nommé l'Exilé sans Honneur). Rejeté par les siens qui ne comprenaient pas sa "vision" du monde ni ses ambitions, Külf avait à cœur d'engendrer une lignée dont la gloire ferait oublier ses mésaventures passées. Son improvisation ne donna naissance qu'à une fille, dont il se contenta bon gré mal gré.

"Les océans sont mon royaume. Vastes et riches." dit un jour Külf dans un moment de contemplation.
"Mais ce qu'on y pille vient de la terre." fit remarquer Wenfërd en toute franchise, indifférente aux tourments paternels.

Bien que née dans les royaumes alderns, Wenfërd ne connut jamais que navigation et pillage. Contrairement à son père, elle s'y fit donc tout à fait, éduquée par lui en matière de combat alsdern et de croyances - leurs prières furent toujours adressées à Alstrom et Alta -, mais bénéficiant des diverses cultures présentes sur le navire, dont la majeure partie de l'équipage lui fit office de famille (et les femmes présentes de divers modèles maternels). Forte de cette instruction et de son pied marin, Wenfërd n'hérita pas du ressentiment de son père à l'égard des terriens, tout au plus un sentiment de supériorité. Quand Külf passa l'arme à gauche, la jeune femme prit le relais. Malgré ses capacités, elle demeura seconde du capitaine mis en place par son paternel - devenu un oncle pour elle -, et dont la longévité ne le destinait pas à abdiquer de son vivant à elle : elle s'en contentait tout à fait, encline à la flemmardise, en dehors des combats où elle jouait volontiers la sauvage alsdern, pleine de feu et encline à une rage meurtrière.

Le destin de ce navire prit une étrange tournure alors que les pirates jugeaient bon de trouver une cache où entreposer une part de leur butin : leur choix s'arrêta sur un îlot rocheux et inhospitalier, dont le plus proche voisin était Sunaï. Leur surprise fut de taille quand ils se retrouvèrent confrontés à une peuplade Ordhaleron vivant - en partie - là. Après diverses escarmouches visant à se rendre maître des lieux, Wenfërd fit une suggestion au capitaine. Contre toute attente, et malgré la perplexité initiale des deux parties, cette idée assura leur fortune : dans un premier temps, les pirates conclurent un marché avec les ordhalerons aquatiques, ces derniers devenant les gardiens de leur trésors en échange de marchandises exotiques. Ce simple échange de biens contre des services se mua au bout de plusieurs années en une véritable alliance, des jeunes ordhalerons aspirant à parcourir les océans se proposant comme escorte. Mais cette occasion de bénéficier d'un atout hors du commun ne fut pas exempte de règles : ces nouveaux "membres" d'équipage n'agiraient que dans un but défensif, en vertu de la politique diplomate que menait le souverain de Sunaï à l'égard des autres peuples.

Cela ne plut pas à tous, mais la majorité de l'équipage, certains étant vieillissant, d'autres s'étant assagis, acceptèrent, ce qui fit connaître au navire un changement de profession : de la piraterie, il passa au transport de marchandises et de voyageurs. Les semblant de liens commerciaux pré-existants se voyaient renforcés, et d'autres prenaient forme. Malgré son passé trouble, ce navire aux étranges commandants se fit rapidement un nom, en raison de son incroyable sûreté et de sa vitesse. Quant aux voyageurs passés par dessus bord lors des tempêtes, ils colportèrent des histoires d'esprits protecteurs les ayant guidés jusqu'à la surface et au navire, dont l'équipage compte une fervente croyante en la déesse Alta.



Ambitions & Desseins



- A force d'écouter les récits des voyageurs, Wenfërd ne peut empêcher son esprit de s'intéresser aux terriens, et de penser à la terre qui l'a vu naître et son clan d'origine... Ainsi qu'à sa mère.
- Côtoyant les ordhalerons à l'occasion (en l'absence de voyageurs, puisque la chose doit demeurer secrète pour ne pas desservir leur réputation), Wenfërd s'interroge quant à un monstre marin qu'ils n'évoquent que rarement et avec crainte. Sa croyance en Alta lui vient de son père. Mais existe-t-il un véritable dieu marin endormi ?
- Intriguée par son propre pouvoir qu'elle maîtrise encore mal, Wenfërd cherche à en savoir plus sur le retour de la magie, et collecte dans sa mémoire tout ce qu'elle peut entendre à ce sujet.




Divers



Reconnaissez-vous être âgé d'au moins 18 ans ? : Je suis âgée de plus de 18 ans.
Moultipass : Mdp validé par pépé




avatar
◈ Missives : 2065

◈ Âge du Personnage : 82 ans
◈ Alignement : Loyal Bon
◈ Race : Valduris
◈ Ethnie : Sharda du Nord
◈ Origine : Al'Akhab - Siltamyr
◈ Magie : Aucune
◈ Fiche personnage : Calim

Conteur
Calim Al'Azran

◈ Mer 1 Fév 2017 - 15:33

Bienvenue ici Wenfërd, et félicitations pour ta validation.

Je t'invite désormais à créer ton journal de bord en partie Parchemins des Héros. Il y a un modèle épinglé à copier coller, tout comme la fiche. Smile

Egalement, pour débuter tes aventures, n'hésite pas à faire une demande de RP ou à contacter des gens par MP, éventuellement.

Je te souhaite bon jeu !